fbpx

Aloès

Les informations contenues dans ce document sont uniquement à des fins éducatives et ne doivent pas être interprétées comme un avis médical. Ce document n’est pas destiné à diagnostiquer, ou en aucun cas remplacer un suivi médical qualifié. Ce produit peut ne pas vous convenir. Toujours lire l’étiquette avant d’utiliser un produit et suivre le mode d’emploi. Les propriétés médicinales décrites sont attribuables à la plante elle-même et sont tirées de la littérature scientifique existante, disponible sur une variété de platesformes scientifiques. Sauf indication contraire, les études discutées n’ont pas été effectuées sur notre formule particulière, et sont citées à titre purement informatif, avec références à l’appui.

L’aloès est un genre comptant plus de 500 espèces de plantes succulentes, la plus reconnue de celles-ci étant l’aloe vera ou l’aloès des Barbades.

L’aloès est une plante médicinale qui est incroyablement polyvalente, bénéficiant d’un profil nutritionnel fort enviable et offrant une vaste gamme d’applications tant topiques qu’internes. Il existe des preuves documentées de l’utilisation médicinale de l’aloès qui remontent à plus de 5000 ans. En effet, les différentes parties de la plante ont été utilisées dans différentes applications thérapeutiques depuis des siècles; le gel aurait été utilisé principalement comme traitement pour toutes sortes de troubles de la peau, de brûlures et de plaies, et le latex quant à lui, aurait été utilisé majoritairement à titre de laxatif efficace et sûr.

Au niveau biochimique, l’aloès regorge de plus de 200 composants actifs, y compris une abondance de vitamines (A, C, E, acide folique, choline, B1, B2, B3, B6 et B12); des minéraux (calcium, magnésium, zinc, chrome, sélénium, sodium, fer, potassium, cuivre et manganèse); des acides aminés (18 dont les 8 essentiels); des enzymes, des polysaccharides, des acides gras et des hormones. L’aloès produit également au moins six antiseptiques naturels, qui ont scientifiquement démontré pouvoir tuer plusieurs sortes de moisissures, bactéries, champignons et virus.

La quasi-totalité de la feuille d’aloès est gorgée d’une substance gélatineuse, composée à environ 99% d’eau. Ce gel abonde en propriétés médicinales : il rafraîchit et apaise, et est un choix idéal pour toutes sortes d’affections cutanées telles que les brûlures, les coupures, les piqûres, les ecchymoses et les éruptions cutanées, ainsi que les cloques, les infections, les irritations et le prurit. L’aloès contient également de l’aloïne, un composé amer retrouvé à l’intérieur du latex de la plante, qui a de puissantes propriétés détoxifiantes. L’aloïne en fait, aide le corps à expulser les toxines, à purifier le sang et à assouplir les vaisseaux sanguins, ce qui aide au maintien de la tension artérielle, favorisant une circulation sanguine saine et aidant à prévenir l’athérosclérose et les AVC.

L’aloïne cependant, est de loin le plus prisée pour ses propriétés laxatives naturelles. En fait, l’aloès, étant riche en aloïne, est reconnu pour augmenter la teneur en eau dans l’intestin, accroître la sécrétion de mucus et stimuler le péristaltisme, et offre ainsi un soulagement rapide et efficace de la constipation. En fait, l’aloès est si efficace comme laxatif, que son utilisation est approuvée par la Commission E allemande, par l’ESCOP (European Scientific Cooperative sur Phytothérapie), par l’OMS (Organisation mondiale de la santé), ainsi que par Santé Canada.

L’aloès, tout comme le ginseng, l’ashwagandha et le rhodiola, est également reconnu comme un adaptogène puissant. C’est-à-dire qu’il offre un soutien non spécifique au corps, en stimulant et soutenant les systèmes du corps, tels que le système nerveux, le système immunitaire, et le système gastro-intestinal, réglant et équilibrant ses fonctions, sans pour autant imposer un stress additionnel au corps. Ainsi, l’aloès est un merveilleux ajout à tout protocole thérapeutique complexe pour la digestion, la constipation, le syndrome du colon irritable, la maladie de Crohn, les intolérances alimentaires, les hémorroïdes et les conditions gastro-intestinales de façon générale.


L’aloès est une plante médicinale qui est incroyablement polyvalente, bénéficiant d’un profil nutritionnel fort enviable et offrant une vaste gamme d’applications tant topiques qu’internes.

Propriétés médicinales

• Adaptogène
• Antiseptique
• Rafra îchissant
• Détoxifiant
• Hydra tant
• Laxatif
• Hydra tant
• Revital isant
• Apaisant
• Tonique

Pathologies

Cholestérol et triglycérides :

L’aloès contient du sitostérol, un stérol végétal qui a démontré bloquer l’absorption du cholestérol dans l’organisme. En effet, de nombreuses études récentes ont attribué des avantages uniques à l’aloès pour la gestion du cholestérol. Justement, une telle étude publiée dans le Journal of Nutritional Sciences and Vitaminology a démontré que l’administration d’aloès réduit la production hépatique de cholestérol d’environ 30 %. De plus, d’autres recherches ont démontré que l’aloès diminue les taux de cholestérol LDL et le taux de triglycérides, tout en augmentant le HDL sanguin. Ceci est une particularité fort importante, car la plupart des approches de gestion de cholestérol arrivent exclusivement à réduire les niveaux de LDL, sans affecter le HDL. En tant que tel, l’aloès pourrait offrir des bienfaits uniques pour ceux souhaitant mieux gérer leur taux de cholestérol et de triglycérides.

Constipation :

L’aoès est un laxatif stimulant très puissant et fort efficace. En fait, l’utilisation du latex d’aloès à titre de laxatif est extrêmement bien documenté. En effet, les anthraquinones présents dans le latex de la plante augmentent naturellement la teneur en eau intestinale, stimulent la sécrétion de mucus et augmentent le péristaltisme intestinal, permettant ainsi des selles plus molles et plus fréquentes. De plus, l’aloès soutient la digestion des protéines et renforce la musculature intestinale, facilitant ainsi les problèmes de constipation fréquente et de régularité.

Diabète et contrôle de la glycémie :

Des études récentes fort convaincantes suggèrent que l’aloès pourrait aider à normaliser l’hyperglycémie chronique et les profils lipidiques perturbés si fréquemment observés chez les diabétiques (et un des principaux facteurs de risque de complications cardiovasculaires). Il y a aussi des preuves émergentes que l’aloès pourrait être utile chez les pré-diabétiques. En effet, une étude publiée dans la revue Nutrition en 2013, a rapportée que sur 136 personnes obèses pré diabétiques ou diabétiques non traités ayant reçus soit de l’aloès ou placés dans un groupe témoin pendant huit semaines, le groupe d’aloès a connu une diminution significativement plus importante du poids corporel et de masse grasse, ainsi qu’une nettement meilleure amélioration de la glycémie et de la résistance à l’insuline.

Digestion : L’aloès est reconnu pour les puissants bienfaits qu’il offre dans le traitement d’une grande variété de troubles digestifs, allant des ulcères au reflux gastrique. En effet, en raison de ses propriétés anti-inflammatoires et laxatives naturelles, l’aloès est capable de soutenir l’intégralité du processus digestif, de normaliser l’équilibre acide/alcalin et du pH, de réduire la production de levure, d’encourager la prolifération de bactéries digestives et de réguler la fonction intestinale.

Fonction immunitaire : Un des ingrédients actifs dans l’aloès est l’acémannane, un polysaccharide immunitaire (molécule de sucre), appartenant à un groupe de modificateurs de la réponse biologique, qui interagit avec les récepteurs à la surface des cellules du système immunitaire, exerçant donc un effet stimulant. La recherche a d’ailleurs su démontrer que l’acémannane a de puissantes propriétés antivirales et peut interagir directement avec les virus et les cellules tumorales, en occasionnant des changements à leur surface externe, et les ciblant ainsi pour la destruction via le système immunitaire.

Produits concomitants :

Produits concomitants :

L’aloès est une plante ayant un spectre particulièrement vaste d’applications cliniques. Bénéficiant de plusieurs propriétés uniques, l’utilisation topique de l’aloès est efficace pour traiter toutes sortes de maladies cutanées telles que la peau sèche, les brûlures, les plaies, et les problèmes cosmétiques, entres autres. Utilisé à interne, l’aloès est un traitement tout particulièrement efficace pour la constipation. L’aloès peut être combiné avec une grande variété d’autres plantes ou suppléments naturels, selon la condition à traiter. Pour des problèmes de régularité, certaines des combinaisons les plus courantes incluent le pissenlit, la mauve, le tamarin, l’épine noire, la guimauve, la violette, l’avoine, le plantain, l’ortie, la papaye et le psyllium.
1. “Aloe Vera: Science and Safety”. NIH National Center for Complementary and Integrative Health. April 2012. Retrieved October 22, 2016.
2. Ishii Y, Tanizawa H, Takino Y. Studies of Aloe. V: Mechanism of Cathartic Effect. Biol Pharm Bull. 17:651–3. 1994
3. Surjushe A, Vasani R, Saple DG. Aloe vera: A Short Review. Indian J Dermatol. 53(4): 163–166. 2008
4. Shao A, Broadmeadow A, Goddard G, Bejar E, Frankos V. Safety of purified decolorized (low anthraquinone) whole leaf Aloe vera (L) Burm. f. juice in a 3-month drinking water toxicity study in F344 rats. Food Chem Toxicol. 2013 Jul;57:21-31
5. WHO Monographs on Selected Medicinal Plants, Volume 1. 1999
6. Inder Sehgal, Wallace D. Winters, Michael Scott, et al., “Toxicologic Assessment of a Commercial Decolorized Whole Leaf Aloe Vera Juice, Lily of the Desert Filtered Whole Leaf Juice with Aloesorb,”Journal of Toxicology, vol. 2013.
7. Wiad Lek. Mechanisms of therapeutic action of aloe. 2015;LXVIII(2):168-172.
8. Tanaka M, Misawa E, Ito Y, Habara N, Nomaguchi K, Yamada M, Toida T, Hayasawa H, Takase M, Inagaki M, Higuchi R (2006). “Identification of five phytosterols from Aloe vera gel as anti-diabetic compounds”. Biol. Pharm. Bull. 29 (7): 1418–22
9. Efficacy of dietary aloe vera supplementation on hepatic cholesterol and oxidative status in aged rats, J Nutr Sci Vitaminol (Tokyo). 2003 Aug; 49(4): 292-6.
10. Rajasekaran S, Ravi K, Sivagnanam K, Subramanian S. Beneficial effects of aloe vera leaf gel extract on lipid profile status in rats with streptozotocin diabetes. Clin Exp Pharmacol Physiol. 2006 Mar;33(3):232-7.
11. Yongchaiyudha S, Rungpitarangsi V, Bunyapraphatsara N, Chokechaijaroenporn O. Anti-diabetic activity of Aloe Vera L. juice. I. Clinical trial in new cases of diabetes mellitus. Phytomedicine. 1996;3:241–243
12. Bunyapraphatsara N, Yongchaiyudha S, Rungpitarangsi V, Chokechaijaroenporn O. Anti-diabetic activity of Aloe Vera L. juice. II. Clinical trial in diabetes mellitus patients in combination with glibenclamide. Phytomedicine. 1996;3:245–248
13. Yeh GY, Eisenberg DM, Kaptchuk TJ, Phillips RS.Systematic review of herbs and dietary supplements for glycemic control in diabetes. Diabetes Care. (2003) 26(4):1277-94.
14. http://www.good-days.ro/files/file/aloe/immune enhancing effects of whole leaf aloe vera.pdf