fbpx

Actée à grappes noires

Les informations contenues dans ce document sont uniquement à des fins éducatives et ne doivent pas être interprétées comme un avis médical. Ce document n’est pas destiné à diagnostiquer, ou en aucun cas remplacer un suivi médical qualifié. Ce produit peut ne pas vous convenir. Toujours lire l’étiquette avant d’utiliser un produit et suivre le mode d’emploi. Les propriétés médicinales décrites sont attribuables à la plante elle-même et sont tirées de la littérature scientifique existante, disponible sur une variété de platesformes scientifiques. Sauf indication contraire, les études discutées n’ont pas été effectuées sur notre formule particulière, et sont citées à titre purement informatif, avec références à l’appui.
L’actée à grappes noires (Actea racemosa) est une espèce de plante à fleurs, originaire de l’est de l’Amérique du Nord. Sa première utilisation médicinale remonte aux Amérindiens qui y avaient recours pour traiter toute une panoplie de troubles féminins tels que les crampes menstruelles, les symptômes de la ménopause et autres symptômes de nature hormonale. Il y a également une utilisation documentée des racines et des rhizomes de l’actée à grappes noires pour traiter les troubles rénaux, le paludisme, les rhumatismes, les affections des voies respiratoires supérieures, la toux, les maux de gorge, la fièvre, les piqûres de serpent et la fièvre jaune. Plus tard, vers le milieu des années 1950, l’actée à grappes noires s’est répandue à travers l’Europe, où elle est devenue un traitement fort populaire pour les troubles féminins.

Les principaux composants actifs dans l’actée à grappes noires sont la cimicifugine, des glycosides triterpéniques, des isoflavones, des tanins, de l’acide salicylique, des alcaloïdes, des acides gras, du mucilage, des résines, des sucres et de l’amidon. De plus, huit autres glycosides triterpéniques ont aussi été identifiés.

Aujourd’hui, l’actée à grappes noires est une plante qui est excessivement prisée dans le domaine de la santé naturelle. En fait, la plante est utilisée tant en phytothérapie traditionnelle, que hautement diluée, sous forme de médicaments homéopathiques, chacun offrant des avantages très distincts à la santé. En phytothérapie, l’actée à grappes noires est principalement reconnue comme remède féminin et est utilisée avant tout pour calmer les symptômes de la ménopause tels que les bouffées de chaleur, les sautes d’humeur, la sécheresse vaginale, l’anxiété, l’irritabilité, les troubles nerveux et les troubles du sommeil. De plus, l’actée à grappes noires s’avère être d’une valeur toute particulière lorsqu’utilisée comme solution de rechange à l’hormonothérapie substitutive; ayant démontré être tout aussi efficace, mais sans aucuns des effets secondaires potentiels de hormonothérapie, et ne posant aucuns dangers à la santé.


L’ACTÉE À GRAPPES NOIRES EST PRINCIPALEMENT RECONNUE COMME REMÈDE FÉMININ ET EST UTILISÉE AVANT TOUT POUR CALMER LES SYMPTÔMES DE LA MÉNOPAUSE TELS QUE LES BOUFFÉES DE CHALEUR, LES SAUTES D’HUMEUR, LA SÉCHERESSE VAGINALE, L’ANXIÉTÉ, L’IRRITABILITÉ, LES TROUBLES NERVEUX ET LES TROUBLES DU SOMMEIL.

Loin d’être purement de valeur folklorique, des recherches scientifiques étoffées ont pu confirmer la valeur de l’actée à grappes noires dans le traitement des symptômes de la ménopause. En effet, la science a pu démontrer de façon concluante que la racine de l’actée à grappes noires, qui est riche en phytoestrogènes et qui jouit de puissantes propriétés oestrogéniques, réduit les niveaux d’hormone lutéinisante hypophysaire, diminuant ainsi la production de progestérone et aidant donc à tempérer les symptômes. Ainsi, l’actée à grappes noires s’avère être d’un grand avantage thérapeutique dans la plupart des conditions ayant une forte composante hormonale, tel que le syndrome pré-menstruel, l’aménorrhée, la dysménorrhée, les crampes et les spasmes utérins et l’ostéoporose post-ménopausique, ainsi pour aider à déclencher le travail (démarrer les contractions).

Tout comme les Amérindiens, les praticiens modernes ont aussi souvent recours à l’actée à grappes noires comme analgésique, ainsi que pour aider à tempérer le processus inflammatoire. En effet, l’actée à grappes noires contient des acides féruliques et isoféruliques, deux composés phytochimiques antioxydants costauds, qui sont considérés être à eux seuls responsables des propriétés anti- inflammatoires de la plante. Ainsi, l’actée à grappes noires peut s’avérer d’une valeur considérable pour aider à contrôler la douleur et gérer l’inflammation dans des conditions telles que l’arthrose, l’arthrite rhumatoïde, les douleurs musculaires, les crampes, les maux de dos et de cou, la fibromyalgie, les migraines et les névralgies en général.

Enfin, l’actée à grappes noires est aussi un stomachique doux, qui peut aider à améliorer l’absorption de nutriments et l’élimination des déchets via le tube digestif, tandis que son goût sucré et amer stimule le processus digestif.

Propriétés médicinales

• Antirhumatismal
• Antispasmodique
• Astringent
• Cardiotonique
• Diaphorétique
• Diurétique
• Emmenagogue
• Expectorant
• Hypnotique
• Sédatif
• Stomac hique
• Tonique
• Vasodilatateur

Pathologies

Analgésique :

L’actée à grappes noires a de puissantes propriétés anti- inflammatoires et exerce un effet antispasmodique sur les muscles, les nerfs et les vaisseaux sanguins. La plante contient de l’acide salicylique (l’ingrédient actif principal à l’origine de l’aspirine), ainsi que plusieurs autres composants tels que des glycosides triterpéniques, des isoflavones, des acides aromatiques, des tanins, des résines, des acides gras, des amidons et des sucres. Ainsi, l’actée à grappes noires est utilisée depuis des décennies pour traiter toute une panoplie de douleurs d’origine musculaire, pelvienne et rhumatismale.

De plus, l’actée à grappes noires est tout particulièrement efficace pour les crampes utérines et les douleurs musculaires causées par la tension nerveuse, ainsi que pour les douleurs accompagnées de raideur, d’engourdissement et de contractions.

Ménopause :

L’actée à grappes noires contient de nombreux composés chimiques, y compris des isoflavones qui imitent l’activité hormonale. Cela rend la plante utile pour tempérer les symptômes tels que les bouffées de chaleur, la sécheresse vaginale et les sautes d’humeur, souvent associés à la ménopause. En effet, une revue de la recherche médicale sur l’efficacité de l’actée à grappes noires, a conclue que le plante est efficace et sécuritaire, et est d’une grande valeur comme alternative à l’hormonothérapie substitutive pour les femmes qui ne veulent pas utiliser de substituts d’oestrogène, ou lorsque l’utilisation de ces substituts est contre-indiqué (par exemple chez celles ayant des antécédents de cancer hormono- dépendant). Enfin, il convient de mentionner que l’actée à grappes noires est recommandée par la Commission E allemande ainsi que par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) comme traitement de premier ordre pour les symptômes de la ménopause.

Syndrome prémenstruel :

La plupart des symptômes du SPM sont causés par des fluctuations hormonales qui se produisent au courant du cycle féminin (c’est à dire, un déséquilibre entre l’oestrogène et la progestérone). La science a démontré que l’actée à grappes noires imite l’action de l’oestrogène dans le corps, ce qui a un effet stabilisant et équilibrant sur les hormones, et ainsi aide à naturellement atténuer les symptômes tels que les crampes et les spasmes, les sautes d’humeur, la sensibilité aux seins et les troubles du sommeil.

La meilleure approche pour gérer efficacement les symptômes du SPM est d’adopter une hygiène de vie saine et holistique. Il importe d’avoir un régime alimentaire frais, coloré et varié, de faire de l’exercice régulièrement, et de pratiquer des techniques de gestion du stress. Quelques nutriments clés sont également recommandés. En effet, plusieurs études ont démontré que la supplémentation en vitamines et en minéraux essentiels résultait en des menstruations beaucoup plus légères et exemptes de symptômes. L’actée à grappes noires est un merveilleux ajout à votre hygiène de vie globale, et constitue un outil fort précieux pour aider à prévenir et atténuer les symptômes du SPM.

Produits concomitants :

Produits concomitants :

Il existe de nombreuses merveilleuses plantes médicinales, qui sont bénéfiques pour la santé des femmes. En effet, plusieurs plantes exercent une influence très spécifique sur le système féminin, aidant à rééquilibrer les hormones, à nourrir le système et à soulager les symptômes tels que le syndrome pré-menstruel, l’aménorrhée, la dysménorrhée, les crampes et les spasmes utérins, la sensibilité aux seins, les bouffées de chaleur, les sautes d’humeur, la sécheresse vaginale, l’anxiété, l’irritabilité, les troubles nerveux et problèmes de sommeil. L’actée à grappes noires est un excellent choix pour soutenir le système féminin et peut être combiné avec plusieurs autres agents phytothérapeutiques tels que le vitex agnus castus, le millepertuis, le dong quai, la framboise, le millefeuille, l’ortie, l’ashwagandha, l’avena sativa, la maca et le suma, entre autres.

Acheter l'actée à grappes noires

 

1. Rossouw JE, et al. Risks and Benefits of Estrogen Plus Progestin in Healthy Postmenopausal Women: Principal Results From the Women’s Health Initiative Randomized Controlled Trial. JAMA. 288(3):321-33. 2002.
2. Beer, A.-M.; A. Neff (August 2013). “Differentiated evaluation of extract-specific evidence on cimicifuga racemosa,s efficacy and safety for climacteric complaints”. Evidence-Based Complementary and Alternative Medicine. 1.722: 860602.
3. Seidlova-Wuttke D, Hesse O, Jarry H, et al. (October 2003). “Evidence for selective estrogen receptor modulator activity in a black cohosh (Cimicifuga racemosa) extract: comparison with estradiol-17beta”. Eur. J. Endocrinol. 149 (4): 351–62.
4. Burdette JE, Liu J, Chen SN, Fabricant DS, Piersen CE, Barker EL, Pezzuto JM, Mesecar A, Van Breemen RB, Farnsworth NR, Bolton JL (2003). “Black cohosh acts as a mixed competitive ligand and partial agonist of the serotonin receptor”. Journal of Agricultural and Food Chemistry. 51 (19): 5661–5670.
5. Murray, edited by Joseph E. Pizzorno, Jr., Michael T. (2012). Textbook of natural medicine (4th ed.). Edinburgh: Churchill Livingstone. p. 661.
6. Piersen CE. Phytoestrogens in botanical dietary supplements: implications for cancer. Integrative Cancer Therapies 2003; 2(2): 120-38.
7. Mahady GB, Fabricant D, Chadwick LR, Dietz B. Black cohosh: an alternative therapy for menopause? Nutr Clin Care 2002;5(6):283-9.
8. Ross SM. Menopause: a standardized isopropanolic black cohosh extract (remifemin) is found to be safe and effective for menopausal symptoms. Holist Nurs Pract. 2012 Jan-Feb;26(1):58-61.